Film makers

Apprivoiser les outils … Dans les premières semaines du stage on apprend à travers des cours techniques et de nombreux exercices, à maîtriser la prise de son et la prise de vue, puisque chacun devra assurer successivement les deux postes : réaliser à la caméra et prendre le son sur les autres tournages. À Varan, on ne forme pas des cadreurs ou des preneurs de son, mais les apprentis cinéastes y sont mis en position de « Film makers » expérimentant physiquement derrière la caméra les paramètres essentiels de la réalisation : la relation à construire avec ses personnages, le point de vue, le découpage, la construction du récit … Et, bientôt, le plaisir de filmer et de composer la bande sonore.

Ainsi chaque stagiaire aura la chance de participer activement,  outre à son propre tournage, à ceux de ses collègues, démultipliant l’expérience. Un peu de technique donc, mais ce n’est pas l’essentiel, il s’agit encore et avant tout d’aiguiser son regard, de s’en faire une alliée, un instrument d’expression et pour certains, de dépasser ses craintes ou de se remettre en question.

Publicités

Action / Réaction !

 

©Photos Renaud Personnaz

Nouveau passage par le regard expert et le studio de Léna Blou pour notre groupe de stagiaires.

Nous avons pu cette année, développer encore un peu plus le passionnant travail avec Léna. Une première séance en demi groupe a permis aux stagiaires de travailler physiquement  mais aussi de réfléchir à des notions essentielles : l’équilibre, le toucher, le mouvement, la cohésion, bien sûr ; mais aussi le rapport à l’espace et l’acuité du regard, l’anticipation …

Ils ont pu, à travers des exercices adaptés, apprendre à appréhender l’espace, à construire et analyser des formes, à être à l’écoute, à exercer leur regard, à s’adapter aux accidents, à réagir à interagir.

« Pour bien interagir avec l’autre, il faut d’abord prendre conscience de soi-même, et ensuite faire silence pour être pleinement à l’écoute » :  précieux conseil d’une chorégraphe à de futurs cinéastes.

Ces quelques heures passées sur le parquet de Léna sont précieuses, chacun affronte – et apprend à dépasser – ses propres limites.

Artiste et formatrice hors paire, Léna offre aux futurs réalisateurs une expérience décisive. Vivement la semaine prochaine pour la suite de l’expérience !

C’est parti !

C’est le tout début de l ‘aventure pour notre promotion 2016 / 2017 :

Virginie Campagnie, Malaury Eloi, Stéphanie Saxemard, Gilles Gace, Willy Daninthe, Daniel Matias, Jerry Spartacus, Katia Café-Fébrissy, Claude Gresse et Jordi Ronel.

Premiers gestes, premiers choix, premières images partagées par un groupe divers, enthousiaste, curieux et plein d’envies, comme on les aime !

2016 droit devant !

L’année 2016 s’annonce productive et animée pour l’association Varan Caraïbe qui fête ses 10 ans d’existence – même si les ateliers proprement dit n’ont commencé qu’en 2010. varan-anim

10 années déjà à déplacer quelques montagnes et faire éclore quelques rêves, une trentaine de films et une association vivante à notre actif …

Avec un programme pédagogique renouvelé et diversifié dont nous vous parlerons bientôt, des projections, des rencontres, des projets, nous aurons en 2016 encore plein de choses à partager. Alors meilleurs voeux à tous !

clic!

Longue vie aux films de l’atelier 2012 !

C’était le 1er septembre, à la médiathèque Paul Mado de Baie-Mahault. La projection de fin de stage, le bout du chemin : les 8 films réalisés et montés pendant le stage sont enfin présentés au public. C’est l’aboutissement du travail : dans le regard des spectateurs des émotions partagées, des murmures, des rires, des sensations presque physiques qui donnent toute sa dimension à l’aventure. Et ce fut une bien belle soirée! Le public était nombreux, très nombreux, et enthousiaste, très enthousiaste! Dans la salle, certains des personnages des films se découvraient à l’écran, et nous les reconnaissions, ils faisaient partie de la « famille » depuis des semaines déjà! Notre belle brochette de réalisateurs et de monteurs a vécu ce soir-là un grand moment. Mais ce n’était qu’un début : désormais les films existent, ils vont poursuivre leur chemin. D’autres projections sont à venir, d’autres moments à partager : en Guadeloupe pendant le mois du Doc et à Paris au Musée des Arts Premiers le 9 novembre prochain … On vous y attend!

Merci à Sully Gabon pour les photos :