VARAN CARAIBE  propose un ATELIER DE RÉALISATION DE FILMS DOCUMENTAIRES pour 8 jeunes de 18 à 30 ans.

IL SE TIENDRA À POINTE À PITRE PENDANT 4 SEMAINES À PARTIR DU 15 MAI.

Au sein de cet atelier encadré par des réalisateurs de Varan Caraïbe, les participants vont pouvoir s’initier à  la réalisation de courts-métrages documentaires sur le thème du territoire.

Et découvrir par la pratique et le travail d’équipe, la réalisation de films documentaires, dans l’esprit du cinéma direct.

L’atelier est ouvert à des jeunes  inscrits dans un dispositif d’insertion et /ou d’accompagnement professionnel par la mission locale.

Il est encore temps de s’inscrire, il reste quelques places. 

CONTACTEZ-NOUS VITE  :

Malaury Eloi : 0690 51 27 20

Philippe Hurgon : 0690 56 75 97

contact@varancaraibe.com

Publicités

Sans-titre-1Coordonné par des réalisateurs de Varan Caraïbe en collaboration avec l’association Gwa Label, cet atelier va accompagner 8 jeunes dans la réalisation de courts-métrages documentaires en les invitant à explorer leur quartier, à interroger et renouveler les notions de patrimoine et de mémoire du présent.

Pendant 4 semaines,  les participants vont découvrir par la pratique et le travail d’équipe des univers liés à la réalisation de films documentaires, dans l’esprit du cinéma direct. Leurs productions seront restituées et valorisées lors de projections publiques, festivals, espaces dédiés à l’expression artistique contemporaine, sites internet de Varan Caraïbe et autres plateformes partenaires.

Public : 8 stagiaires de 18 à 30 ans de la région Pointe-à-Pitre/ Abymes et inscrits dans un dispositif d’insertion et/ou d’accompagnement professionnel qui couvrent les services départementaux de la mission locale. C’est un stage intensif qui requiert assiduité et engagement et une disponibilité complète.

Durée : 4 semaines du 15 mai au 15 juin 2017.

Lieu  : Médiathèque de Pointe-à-Pitre

Sélection : Inscription avant le 21 Avril 2017 / Entretien individuel (fin avril)

Envoyez vos candidatures !
contact@varancaraibe.com

Danser

Une première réunion d’information s’est tenue à l’AS2 Pole Emploi à Jarry s’est tenue hier en présence de Sylvaine Dampierre, une prochaine aura lieu début juin. Beaucoup de pré inscriptions déjà enregistrées, de premiers entretiens tenus,  mais encore trop peu de dossiers nous sont parvenus.

Les étapes de la candidature pour le stage sont les suivantes :

  • Pré inscription sur le site
  • Envoi du dossier de candidature
  • Entretien avec les formateurs

TOUT EST LÀ

Et le meilleur délai pour faire tout ça?? AU PLUS VITE.

Alors merci de ne plus tarder et de faire tourner l’info autour de vous.

À BIENTÔT !

« Le nouveau documentaire Guadeloupéen » représenté par les films de Varan Caraïbe.

5 films au programme mardi 12 avril au Forum des Images à Paris sous le signe de Pointe-à-Pitre et de l’autobiographie.

  • Rue Vatable de Melissa Issorat (2015)
  • Boissard Renaissance de Jean-Claude Peka Resdedant (2015)
  • Intrigues et passions à cité Chanzy de Abel Bichara (2012)
  • Ma vie si rose de Cédrick Mbenze (2015)
  • Mauvais genre de Guy Gabon (2012)

Qu’on se le dise !

  • Ci-dessous le programme détaillé de la soirée :

Flyer Guadeloupe

LE « Blog documentaire » parle de nous :

Image 5
23 décembre 2011

GUADELOUPE / LES ATELIERS VARAN INVESTISSENT DANS LE WEB DOC !

Le Blog documentaire : Qu’est-ce qui a poussé les Ateliers Varan à mettre en place un stage sur le webdocumentaire ? Et pourquoi en Guadeloupe ?


Les Ateliers Varan : Depuis 30 ans, les Ateliers Varan sont présents sur le “front” de la formation au documentaire avec une idée simple inventée par Jean Rouch : apprendre à faire du cinéma par la pratique à de jeunes cinéastes à travers le monde pour qu’ils puissent rendre compte de leurs propres réalités.  Il était donc logique que Varan s’intéresse aux évolutions récentes de l’expression documentaire, aux nouveaux enjeux de sa diffusion et au webdocumentaire en tant qu’il revendique sa filiation à un genre cinématographique que nous défendons ardemment depuis longtemps, et aussi pour les perspectives qu’il ouvre aux jeunes cinéastes du monde entier avec lesquels nous travaillons.

Si Jean Rouch était encore là, nul doute qu’il se serait intéressé au webdocumentaire ! Lire la suite