Action / Réaction !

 

©Photos Renaud Personnaz

Nouveau passage par le regard expert et le studio de Léna Blou pour notre groupe de stagiaires.

Nous avons pu cette année, développer encore un peu plus le passionnant travail avec Léna. Une première séance en demi groupe a permis aux stagiaires de travailler physiquement  mais aussi de réfléchir à des notions essentielles : l’équilibre, le toucher, le mouvement, la cohésion, bien sûr ; mais aussi le rapport à l’espace et l’acuité du regard, l’anticipation …

Ils ont pu, à travers des exercices adaptés, apprendre à appréhender l’espace, à construire et analyser des formes, à être à l’écoute, à exercer leur regard, à s’adapter aux accidents, à réagir à interagir.

« Pour bien interagir avec l’autre, il faut d’abord prendre conscience de soi-même, et ensuite faire silence pour être pleinement à l’écoute » :  précieux conseil d’une chorégraphe à de futurs cinéastes.

Ces quelques heures passées sur le parquet de Léna sont précieuses, chacun affronte – et apprend à dépasser – ses propres limites.

Artiste et formatrice hors paire, Léna offre aux futurs réalisateurs une expérience décisive. Vivement la semaine prochaine pour la suite de l’expérience !

Publicités

C’est parti !

C’est le tout début de l ‘aventure pour notre promotion 2016 / 2017 :

Virginie Campagnie, Malaury Eloi, Stéphanie Saxemard, Gilles Gace, Willy Daninthe, Daniel Matias, Jerry Spartacus, Katia Café-Fébrissy, Claude Gresse et Jordi Ronel.

Premiers gestes, premiers choix, premières images partagées par un groupe divers, enthousiaste, curieux et plein d’envies, comme on les aime !

Une traversée de 3 mois

Difficile de tenir la chronique de ce stage, manque de temps et surtout de réseau. Mais il n’est pas trop tard pour feuilleter les souvenirs en image de cette belle aventure. 12 semaines intenses, pour des stagiaires engagés qui n’ont pas économisé leurs forces et ont beaucoup appris ensemble.

Corps filmé / corps filmant avec Léna Blou

Regarder

Le groupe a vécu deux séances mémorables dans le studio de la chorégraphe Léna Blou à Pointe-à-Pitre. Cette remarquable liseuse de corps les a aidés à prendre conscience d’eux-mêmes et des autres et à réaliser que filmer engage avant tout le corps, les corps. Ancrer son regard, aiguiser ses perceptions : le mouvement, le toucher, la coordination, la détente, le silence, sont autant de données essentielles de la présence au monde d’un cinéaste. Il y a une intelligence du corps, que Léna nous a aidés à aiguiser.

Avec ou sans caméra, les exercices se sont succédés dans une ambiance joyeuse et concentrée. Délier, dénouer, sentir, accompagner, porter, soutenir, accompagner, être en symbiose avec son partenaire, apprendre à se mouvoir dans l’espace, ancrer son regard : c’est une véritable chorégraphie du tournage qui s’est ainsi dessinée. Cette collaboration avec Léna est précieuse, elle nous a aidé à inscrire les apprentissages en cours. Deux fois trois heures intenses qui marquent une étape importante dans le déroulement du stage. Voici nos stagiaires en éveil, prêts à tourner leur troisième exercice : « Des corps en mouvement ». Visionnage demain.

10 jours déjà !

Le stage a pris sa vitesse de croisière, le groupe est au complet et au travail et découvre le sens du mot « intensif ». Tous font preuve d’engagement et d’ardeur. 10 jours c’est déjà beaucoup d’images, vues, tournées, visionnées, recommencées, montées. Toute la semaine dernière nous avons accueilli Daniel Deshays, avec qui le groupe a exploré les richesses du son au cinéma. Les salles de montage sont équipées, et le montage du deuxième exercice « début ou fin de journée » a eu lieu jeudi et vendredi dernier avec l’aide des monteurs Audrey Dilant et Dominique Duport.

La semaine qui s’annonce commence fort, avec deux matinées de travail avec Léna Blou qui nous accueille sur la parquet de son école de Pointe-à-Pitre pour aborder la chorégraphie du tournage à travers des exercices corporels, nous attendons avec impatience cette nouvelle expérience…

« Ils ne savent pas que c’est la foudre qui va tomber sur eux ! »

Rencontre (avec Jean Rouch)

Je n’avais jamais rencontré Jean Rouch, je l’avais croisé, écouté, mais je ne lui avais jamais adressé la parole. J’étais restée au seuil d’un dialogue avec le grand homme, muette dans les salles où je venais de voir un film de lui : je ne suis pas de ceux qui posent des questions après la séance. Mais la Guadeloupe m’offrait cette chance unique de rencontre, nous étions invités ensemble pour le mois du Doc 2003, pour parler de  la « grande idée » de Jean Rouch : Varan.

C’est Jean-Noël Cristiani qui arrangea la rencontre, ancien élève de Jean, membre fondateur de Varan il avait gardé l’habitude des petits déjeuner du boulevard du Montparnasse. Jean habite à côté, il suffit d’être à l’heure et de se laisser guider par l’humeur du griot. C’est Jocelyne Rouch qui avait arrangé le rendez-vous, l’idée d’un atelier Varan en Guadeloupe l’enthousiasmait.

Jean disait de sa femme qu’elle était devenue sa mémoire, ce jour-là Jocelyne avait décidé que Jean se souviendrait de Varan …

Lire la suite sur Vu d’Ici

Le stage s’affiche

Cette année, on ne se refuse rien. Même pas une affiche pour notre stage, réalisée par Philippe Hurgon. Le chemin est tracé, bien sûr ça monte un peu, mais il n’y a plus qu’à !

Formation-Varan-Sept-2015