ATELIER D’ANALYSE DE PROJET DOCUMENTAIRE, LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES !

vignette écriture

Vous avez un projet – un rêve – de film documentaire ?

Vous êtes en cours d’écriture ?

Vous vous demandez comment on écrit un film documentaire?

Notre séminaire pratique de fin octobre début novembre est fait pour vous !

Il se tiendra dans nos nouveaux locaux de Pointe à Pitre, les 29, 30, 31 octobre et 1 novembre

Les cinéastes et formateurs des Ateliers Varan Catalina Vilar et Yves de Peretti animeront un cycle de 4 journées sur l’écriture documentaire sous forme d’ateliers pratiques d’analyse de vos projets.


Les projets seront analysés dans le détail de façon à faire ressortir les problématiques concernant tous les participants. Les thématiques abordées dans le séminaire épouseront les grandes questions qui se posent aux documentaristes à partir d’extraits de films remarquables et en faisant renvoi aux projets pour lesquels ces questions se posent avec le plus d’acuité.

COMMENT S’INSCRIRE?

  1. Consultez le programme et Préinscrivez-vous sur notre site
  2. Soumettez-nous votre projet  au plus vite sous forme d’une présentation écrite de 2 à 5 pages comprenant :
  • Une note d’intention,
  • Des éléments de récit (synopsis)
  • Un CV. Inscription obligatoire aux 4 séances
Ne tardez pas, le nombre de places est limité !

Urban Film Project : rdv pour les projections !

Le stage de réalisation Urban Film Project s’achève après 5 semaines intensives ! Durant cette courte période,  les jeunes participants ont découvert par la pratique et le travail d’équipe, la réalisation de films documentaires, dans l’esprit du cinéma direct.

Au cours du mois de juillet, vous allez pouvoir pénétrer des univers inédits, 5 regards  sur la région pointoise, tous liés par des questionnements sur le territoire urbain. Ces films sont réunis par une thématique commune qui est le passage De l’ombre à la lumière. 

Une première restitution des films de l’atelier aura lieu le samedi 15 juillet à 19h en plein air, au coeur du quartier Vatable en partenariat avec l’association Pli Bel Lari.  Nous vous attendons également, le mardi 25 juillet au Mémorial Acte à 19h.                Ces deux projections auront lieu en présence des réalisateurs.

 

Venez nombreux soutenir nos apprentis cinéastes !

 

 

Katia Café-Fébrissy remporte le prix de la meilleure réalisatrice féminine au Barcelona Planet Film Festival

 

photo Katia

Après avoir reçu le premier prix du court-métrage documentaire au Terra festival du film de l’environnement, pour son film “À la racine” (Root up en anglais) réalisé dans le cadre des Ateliers Varan, Katia Café-Fébrissy vient de se voir décerner le prix de la meilleure cinéaste féminine au Barcelona Planet Film Festival.

« À la racine » raconte l’histoire d’une terre, d’une femme et de son combat pour préserver son patrimoine. Le film traite de la question des sols contaminés par la chlordécone en Guadeloupe. Le récit porte sur l’unique personnage du film: Joselie, et sur un seul lieu: son terrain dont celle-ci hérite de son père.

L’ancienne couturière décide donc de se reconvertir au métier d’agricultrice à 48 ans, et Joselie découvre alors que ses trois hectares de terres sont contaminés ; toutefois, elle ne renonce pas à les faire vivre et à en vivre.

banniere-site-Katia.jpg

“À la racine” sera disponible sur la plateforme de varancaraibe.com d’ici quelques mois. Toutefois, il est possible de faire la demande du code d’accès à contact@varancaraibe.com pour visionner le film dès à présent.

VARAN CARAIBE  propose un ATELIER DE RÉALISATION DE FILMS DOCUMENTAIRES pour 8 jeunes de 18 à 30 ans.

IL SE TIENDRA À POINTE À PITRE PENDANT 4 SEMAINES À PARTIR DU 15 MAI.

Au sein de cet atelier encadré par des réalisateurs de Varan Caraïbe, les participants vont pouvoir s’initier à  la réalisation de courts-métrages documentaires sur le thème du territoire.

Et découvrir par la pratique et le travail d’équipe, la réalisation de films documentaires, dans l’esprit du cinéma direct.

L’atelier est ouvert à des jeunes  inscrits dans un dispositif d’insertion et /ou d’accompagnement professionnel par la mission locale.

Il est encore temps de s’inscrire, il reste quelques places. 

CONTACTEZ-NOUS VITE  :

Malaury Eloi : 0690 51 27 20

Philippe Hurgon : 0690 56 75 97

contact@varancaraibe.com

Sans-titre-1Coordonné par des réalisateurs de Varan Caraïbe en collaboration avec l’association Gwa Label, cet atelier va accompagner 8 jeunes dans la réalisation de courts-métrages documentaires en les invitant à explorer leur quartier, à interroger et renouveler les notions de patrimoine et de mémoire du présent.

Pendant 4 semaines,  les participants vont découvrir par la pratique et le travail d’équipe des univers liés à la réalisation de films documentaires, dans l’esprit du cinéma direct. Leurs productions seront restituées et valorisées lors de projections publiques, festivals, espaces dédiés à l’expression artistique contemporaine, sites internet de Varan Caraïbe et autres plateformes partenaires.

Public : 8 stagiaires de 18 à 30 ans de la région Pointe-à-Pitre/ Abymes et inscrits dans un dispositif d’insertion et/ou d’accompagnement professionnel qui couvrent les services départementaux de la mission locale. C’est un stage intensif qui requiert assiduité et engagement et une disponibilité complète.

Durée : 4 semaines du 15 mai au 15 juin 2017.

Lieu  : Médiathèque de Pointe-à-Pitre

Sélection : Inscription avant le 21 Avril 2017 / Entretien individuel (fin avril)

Envoyez vos candidatures !
contact@varancaraibe.com

ANCRAGES : les films 2017 sont en ligne


Les  films issus de notre atelier de réalisation 2016/2017 sont en ligne sur notre plateforme : varancaraibe.com

ANCRAGES : c’est le titre générique sous lequel nous avons réunis ces 9 films, autant de regards singuliers et autant de manières de raconter la Guadeloupe avec ceux qui s’y cherchent et s’y inventent une place.
À consommer sans modération !

Le bout du voyage ….

Et voilà, la session 2016 / 2017 s’achève après 20 semaines ! Une nouvelle expérience pour Varan Caraïbe qui a porté ce projet en partenariat avec les ATELIERS VARAN et GUADELOUPE FORMATION.

Dans les locaux de Guadeloupe Formation à Jarry, 9 films se peaufinent dans la fièvre, que partagent formateurs et nouveaux réalisateurs. C’est la projection publique des films, présentés au Mémorial Acte devant une salle comble, qui va sceller l’expérience et donner tout son sens à l’aventure …

© Photos Cédric Jouan

Film makers

Apprivoiser les outils … Dans les premières semaines du stage on apprend à travers des cours techniques et de nombreux exercices, à maîtriser la prise de son et la prise de vue, puisque chacun devra assurer successivement les deux postes : réaliser à la caméra et prendre le son sur les autres tournages. À Varan, on ne forme pas des cadreurs ou des preneurs de son, mais les apprentis cinéastes y sont mis en position de « Film makers » expérimentant physiquement derrière la caméra les paramètres essentiels de la réalisation : la relation à construire avec ses personnages, le point de vue, le découpage, la construction du récit … Et, bientôt, le plaisir de filmer et de composer la bande sonore.

Ainsi chaque stagiaire aura la chance de participer activement,  outre à son propre tournage, à ceux de ses collègues, démultipliant l’expérience. Un peu de technique donc, mais ce n’est pas l’essentiel, il s’agit encore et avant tout d’aiguiser son regard, de s’en faire une alliée, un instrument d’expression et pour certains, de dépasser ses craintes ou de se remettre en question.

Action / Réaction !

 

©Photos Renaud Personnaz

Nouveau passage par le regard expert et le studio de Léna Blou pour notre groupe de stagiaires.

Nous avons pu cette année, développer encore un peu plus le passionnant travail avec Léna. Une première séance en demi groupe a permis aux stagiaires de travailler physiquement  mais aussi de réfléchir à des notions essentielles : l’équilibre, le toucher, le mouvement, la cohésion, bien sûr ; mais aussi le rapport à l’espace et l’acuité du regard, l’anticipation …

Ils ont pu, à travers des exercices adaptés, apprendre à appréhender l’espace, à construire et analyser des formes, à être à l’écoute, à exercer leur regard, à s’adapter aux accidents, à réagir à interagir.

« Pour bien interagir avec l’autre, il faut d’abord prendre conscience de soi-même, et ensuite faire silence pour être pleinement à l’écoute » :  précieux conseil d’une chorégraphe à de futurs cinéastes.

Ces quelques heures passées sur le parquet de Léna sont précieuses, chacun affronte – et apprend à dépasser – ses propres limites.

Artiste et formatrice hors paire, Léna offre aux futurs réalisateurs une expérience décisive. Vivement la semaine prochaine pour la suite de l’expérience !