Le bout du voyage ….

Et voilà, la session 2016 / 2017 s’achève après 20 semaines ! Une nouvelle expérience pour Varan Caraïbe qui a porté ce projet en partenariat avec les ATELIERS VARAN et GUADELOUPE FORMATION.

Dans les locaux de Guadeloupe Formation à Jarry, 9 films se peaufinent dans la fièvre, que partagent formateurs et nouveaux réalisateurs. C’est la projection publique des films, présentés au Mémorial Acte devant une salle comble, qui va sceller l’expérience et donner tout son sens à l’aventure …

© Photos Cédric Jouan

VARAN CARAIBE FAIT SON MOIS DU DOC !

slide-site-960x480-rencontre-film-doc-3-nov-1slide-site-960x480-rencontre-film-doc-4-novslide-site-960x480-rencontre-film-doc-15-novslide-site-960x480-rencontre-film-doc-16-nov-copie

Varan Caraïbe programme 4 soirées de projection / rencontre au Mémorial Acte en ce beau mois de novembre. Anciens stagiaires et cinéastes formateurs seront présents pour vous présenter des films à découvrir ou à revoir :

  1. le 3 novembre 4 films de l’ATELIER GUADELOUPE 2015  en présence des réalisateurs.
  2. le 4 novembre LE PAYS À L’ENVERS de Sylvaine Dampierre en sa présence.
  3. le 15 novembre 4 FILMS DE L’ATELIER VARAN D’AFGHANISTAN en présence de Marie Claude Treilhou, responsable de l’Atelier.
  4. le 16 novembre LA PERMANENCE de Alice Diop en sa présence.

Film makers

Apprivoiser les outils … Dans les premières semaines du stage on apprend à travers des cours techniques et de nombreux exercices, à maîtriser la prise de son et la prise de vue, puisque chacun devra assurer successivement les deux postes : réaliser à la caméra et prendre le son sur les autres tournages. À Varan, on ne forme pas des cadreurs ou des preneurs de son, mais les apprentis cinéastes y sont mis en position de « Film makers » expérimentant physiquement derrière la caméra les paramètres essentiels de la réalisation : la relation à construire avec ses personnages, le point de vue, le découpage, la construction du récit … Et, bientôt, le plaisir de filmer et de composer la bande sonore.

Ainsi chaque stagiaire aura la chance de participer activement,  outre à son propre tournage, à ceux de ses collègues, démultipliant l’expérience. Un peu de technique donc, mais ce n’est pas l’essentiel, il s’agit encore et avant tout d’aiguiser son regard, de s’en faire une alliée, un instrument d’expression et pour certains, de dépasser ses craintes ou de se remettre en question.

Atelier de réalisation 2016 décollage imminent !

Cette nouvelle formation en Guadeloupe, grâce au partenariat reconduit entre les Ateliers Varan et Guadeloupe Formation, est d’un format hors norme : 5 mois, 20 semaines pour se former à la réalisation documentaire mais aussi au montage et à l’écriture .

Elle  débutera le mardi 4 octobre à Jarry, pour s’achever le 28 février 2017 et regroupera 10 stagiaires venus de différents  horizons. Un groupe divers et motivé, un escadron de formateurs chevronnés et passionnés, un programme intense, la Guadeloupe pour terrain d’aventure : tout est réuni pour faire de cette édition 2016/2017 un grand Cru !

Et parce qu’on y a vraiment pris goût, cette année encore on a pu bénéficier du talent de Philippe Hurgon pour concocter le visuel du stage.

La Formation

Varan Vietnam : un exemple inspirant

L’atelier Varan au Vietnam : envol et autonomie

EVOLUTION DE L’ATELIER DE REALISATION DOCUMENTAIRE VARAN VIETNAM

FINDING PHONG

 

Lors de son passage à Paris pour la projection du film qu’elle a co-réalisé avec Swann Dubus « Finding Phong », Tran Phuong Thao nous fait part de l’évolution de l’atelier de réalisation de films documentaires Varan Vietnam.

Créé il y a 12 ans (2004), l’atelier s’est tenu chaque année depuis lors, dans différentes  villes (Hanoï, Da Nang, Hô-Chi-Minh-Ville), formant ainsi, trois mois durant, des jeunes de différentes régions du Vietnam. Réuni autour d’une idée commune du cinéma et du désir de se démarquer des productions commerciales et des films de propagande, est né un véritable collectif de réalisateurs, monteurs, cadreurs, preneurs de son, traducteurs et producteurs. Pour gagner leur vie, les uns ont trouvé leur place sur le marché du cinéma vietnamien (comme assistants de production, de réalisation, comme scénaristes pour feuilletons télévisés, etc.), d’autres répondent à des films de commande institutionnelle, ou encore travaillent comme journalistes à la télévision publique. Ils peuvent ainsi mener leurs projets personnels, en toute liberté, dans le cadre de l’atelier.

Depuis 2011, « Varan Vietnam » est devenu une société de production et de diffusion, singulière dans sa structuration, chaque réalisateur participant aux films des autres, à divers titres.

Fort de cette multiplicité, de cette solidarité, et grâce aussi au succès international de films réalisés en ateliers, « Varan Vietnam » est aujourd’hui l’une des rares sociétés de production de films documentaires du pays. « Varan Vietnam » occupe une place à part dans le paysage cinématographique du pays, en produisant des longs-métrages.

Lire la suite

2016 droit devant !

L’année 2016 s’annonce productive et animée pour l’association Varan Caraïbe qui fête ses 10 ans d’existence – même si les ateliers proprement dit n’ont commencé qu’en 2010. varan-anim

10 années déjà à déplacer quelques montagnes et faire éclore quelques rêves, une trentaine de films et une association vivante à notre actif …

Avec un programme pédagogique renouvelé et diversifié dont nous vous parlerons bientôt, des projections, des rencontres, des projets, nous aurons en 2016 encore plein de choses à partager. Alors meilleurs voeux à tous !

clic!

Les films 2015 sont en ligne !

Regroupés sous le titre générique de « TRAVERSÉES« , les 11 films issus de l’atelier 2015 peuvent désormais être visionnés sur notre site. varancaraibe.com

11 parcours donc, 11 regards inédits sur la Guadeloupe, 11 voyages intérieurs à la découverte de l’île et de soi-même … Ces traversées offrent une belle diversité d’itinéraires : au fil de l’eau et des routes, au cœur des villes et des cases, au bonheur des rencontres, au sein des familles, dans les méandres de l’autobiographie ou au cœur des mutations sociales … Trajets de vie, territoires explorés, destins croisés, les films nous invitent au voyage à la rencontre de l’autre, en mettant nos pas dans les siens.

Au programme :

  • RUE VATABLE de Mélissa Issorat
  • BLACK KISS de Mariette Monpierre
  • BOISSARD RENAISSANCE de Jean-Claude Resdedant
  • PARTIR OU PAS de Axe Michineau
  • KAZ À L’ÂME de Carine Irénée
  • SOUS LE MÊME SABLE de Morgane Jean François
  • « W » OU LE PASSAGE de Philippe Virapin
  • AMOUR BÉNI de Kra Kouassi
  • LA MONTÉE DES EAUX de Guy Gabon
  • MA VIE SI ROSE de Cédrick Mbenze
  • ITINÉRAIRES de Emmanuel Jomie

Le grand jour, et après …

Jour de projection, jour de fête, jour de remise des titres et premiers mots devant la presse pour les nouveaux réalisateurs …

11 nouveaux regards sur la Guadeloupe

C’est le 28 novembre au Mémorial ACTe qu’a eu lieu la projection publique des 11 films issus de l’atelier. Près de 5 heures de projection en trois séances, un public nombreux et enthousiaste qui piétine pour entrer dans la salle … Ces émotions là sont de celles qui forgent un réalisateur et donnent tout son sens à notre travail. Leurs films, c’est dans le regard des spectateurs qu’ils sont nés ce soir mémorable. Frantz Succab nous a envoyé ce message à l’issue de la projection :

« J’ai passé un agréable moment. Faire une telle traversée à travers onze documentaires de création, cela relève du marathon. Pourtant, on n’en sort pas épuisé. 
Évidemment, les films sont inégaux, l’œil et l’esprit, pour certains, tâtonnent encore pour saisir le fil, quand l’esthétisme dilue le sens ou comble le silence. Néanmoins, à travers l’ensemble, ces anonymes, cet archipel de solitudes qui se raconte à l’aube dans ses multiples rapports avec la mer, ces vies qui s’interrogent à travers des tout et des riens, mais sur l’essentiel, m’ont donné à revoir mon peuple. Celui qui résonne au fond de nous. Même en le voyant tous les jours, on le perd trop souvent de vue, dans la routine de la vie quotidienne. 

En sortant de la salle je me suis dit qu’il faut encore beaucoup de regards de réalisateurs, beaucoup de créations de ce type pour nourrir l’imaginaire guadeloupéen. Beaucoup, beaucoup. Lorsque, chaque heure de chaque jour la télévision nous expatrie toujours plus, au point  de ne plus vouloir nous voir nous-mêmes en peinture, les Ateliers Varan font œuvre de salut public. »

 

Un nouvel atelier documentaire prochainement en Guadeloupe !

HELLO AGAIN, nous sommes de retour !

Le 5 septembre prochain débutera notre nouvel atelier de formation : 12 semaines, 12 stagiaires, et bientôt 12 nouveaux films inédits tournés en Guadeloupe. Bientôt ? Enfin au bout d’un long et passionnant périple de 12 semaines, dont vous retrouverez la chronique sur ce blog.

Téléchargez la fiche descriptive du stage

Et retrouvez-le sur notre site